LED ACADEMY Fond d'écran
LED ACADEMY Bandeau

Traitement thérapeutique LED : Conjuguer le Plasma riche en Plaquettes avec la photobiomodulation Led cree une induction reciproque Dr Linda FOUQUE

Conjuguer le Plasma riche en Plaquettes avec la photobiomodulation Led cree une induction reciproque Dr Linda FOUQUE

Retour Nous contacter Identifiez-vous

cliquez sur les images pour les agrandir

Conjuguer le Plasma riche en Plaquettes avec la photobiomodulation Led cree une induction reciproque  Dr Linda FOUQUE Conjuguer le Plasma riche en Plaquettes avec la photobiomodulation Led cree une induction reciproque  Dr Linda FOUQUE
Conjuguer le Plasma riche en Plaquettes avec la photobiomodulation Led cree une induction reciproque  Dr Linda FOUQUE Conjuguer le Plasma riche en Plaquettes avec la photobiomodulation Led cree une induction reciproque  Dr Linda FOUQUE

Les protocoles « photobiomodulables »


Michèle Pelletier-Aouizerate


Par protocoles photobiomodulables, il faut entendre plusieurs voix.


1- la modulation du niveau d’énergie utilisée en densité de puissance et dose.

Mais aussi la séquence des longueurs d’onde au cours de l’illumination.


Ainsi au cours de la cicatrisation, des médiateurs (cytokines) sont libérés par les cytocytes (Fibroblastes, kératinocytes, mastocytes, cellules de Merkel) sous l’influence d’une dose infinitésimale de lumière et pour une longueur d’onde donnée : En lumière visible environ 150 microwatt/cm2 en irradiance pour une dose de 450 micro joules/cm2.


Glen Calderhead démontre l’intérêt d’une PBM* préalable en jaune (590 nm). Les Kératinocytes relarguent des cytokines et préparent à l’irradiation séquentielle par le 830nm des éléments cellulaires plus profonds du derme.


Il l’appelle la Microlevel Laser Therapy.


Il reste fidèle à la notion de Biphasique Dose Response visualisée par la courbe d Arndt Shultz in vitro (il existe bien des seuils efficaces)

Toutes les présentations seront disponibles sur le site dans leur intégralité


On peut imaginer de nombreux paramètres « patrons » …. Par le tropisme particulier des longueurs d’onde sélectives sur les cellules cibles.


2- La combinaison avec d’autres procédures « lumière lasers » pour en atténuer l’effet thermique délétére. Loin d’être antinomique, la PBM* Led constitue l’ange gardien par l’effet calmant et cicatrisant 
Epilation, Traitement des couperoses, angiomes, varicosités etc., relissage laser CO2 fractionnel ablatif; Radiofréquences ablatives fractionnelles ou en microneedling (présentation Pablo Naranjo,G Calderhead à venir ). La liste s’allonge …..


3- La synergie d’action d’autres molécules incluses dans le tissu (PRP, Mésothérapie). Le concept de pro–activation en fait largement partie. Il nous faut concevoir que son lointain parent:

la photothérapie dynamique est un processus nécessaire et vital dont nous n’avons pas conscience.


Présentations Linda Fouque et Isabella Tilszer


4- Enfin la modulation même du process immunitaire et de son corollaire, l’inflammation (déjà développé lors d’une précédente session Paris décembre 2013) élargit le champ d’investigation du futur de la PBM*. Comme nous le montre Suzanne Hausdorfer au travers de très beaux cas cliniques de maladies auto-immunes.

PBM*: photobiomodulation
Toutes les présentations seront disponibles sur le site dans leur intégralité


Bon voyage ……