LED ACADEMY Fond d'écran
LED ACADEMY Bandeau

Traitement thérapeutique LED : LE PARADOXE DE LA PHOTOBIOMODULATION SELON LE DR GLEN CALDERHEAD

LE PARADOXE DE LA PHOTOBIOMODULATION SELON LE DR GLEN CALDERHEAD

Retour Nous contacter Identifiez-vous

cliquez sur les images pour les agrandir

LE PARADOXE DE LA PHOTOBIOMODULATION SELON LE DR GLEN CALDERHEAD
LE PARADOXE DE LA PHOTOBIOMODULATION SELON LE DR GLEN CALDERHEAD

Dr Fouque Linda (Vice-présidente European Led Academy)

 

L’exposé sur la photobiomodulation (PBM) LED commence par une question : comment l’inflammation qui est un phénomène délétère peut elle engendrer un effet bénéfique sur la cicatrisation.

 

En effet la PBM commence par une réponse inflammatoire et tout s’enchaine selon le même schéma que la cicatrisation avec au final une réparation tissulaire ce que G Calderhead va nous prouver.

 

Il faut bien comprendre les étapes de la cicatrisation et les cellules impliquées dans cette cascade. Les  3 phases : Inflammation, prolifération, remodelage.

 

L’inflammation est une des raisons  de l’altération des tissus.

L’inflammation chronique est un des mécanismes du vieillissement.

 

Une grande partie de notre travail de clinicien vise à contrebalancer cet état de fait et de rétablir l’homéostasie tissulaire.

 

L’utilisation de la PBM LED est une avancée majeure dans ce contrôle.
Pour G. Calderhead, les cellules impliquées dans le premier stade inflammatoire sont les mastocytes, les macrophages et les leucocytes. Le mastocyte est la première cellule activée.